Instant sophrologie - marguerittes

Prévenir le burn-out avec la Sophrologie

Stress, épuisement professionnel, dépression, souffrance émotionnelle, déprime…

Le « Burn Out » fait régulièrement la une des magazines, mais peu de personnes savent vraiment ce qui se cache derrière ces mots. Il est donc important de comprendre ce que recouvre ce terme « à la mode », de se rendre compte qu’il est en fait une conséquence directe de l’évolution de notre société, des pratiques de management actuelles, et de notre façon de nous y adapter… ou pas.

Nous mettons-nous « en résistance » ou réussissons-nous à nous laisser porter par cette déferlante qui de toute façon sera plus forte que nous ? Se laisser porter ne veut pas dire ne rien faire ! L’idée est de ne pas aller à la confrontation avec cette société énergivore qui nous fait avancer et prendre des décisions de plus en plus vite, et nous demande d’être de plus en plus performants.

L’idée, c’est d’adapter la position du surfeur qui accompagne la vague au lieu de la combattre. Il utilise son énergie et sa force à son profit, sans se laisser dépasser ni engloutir.

Charles Darwin affirmait : « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s’adaptent le mieux au changement ».

Qu’est-ce que le burn out ?

Selon une étude réalisée en 2015, plus de 3 millions de Français, dont 12,6 d’actifs, présentent un risque élevé de faire un burn out.

Le terme « burn out » a déjà été utilisé en 1975 par un psychanalyste américain pour décrire un syndrome d’épuisement mental, physique et émotionnel, visant particulièrement des actifs des secteurs médical, paramédical ou social, ces personnes ayant en commun un engagement fort dans le rapport à l’autre.

Comment en arrive-t-on là ?

La plupart des personnes victimes de burn out reconnaissent ne pas l’avoir vu arriver. Il s’est immiscé dans leur vie, insidieusement, en leur retirant petit à petit toute leur joie, leur plaisir et leur raison de vivre.

Il semble donc survenir brusquement, alors que c’est le résultat d’un processus lent et d’une tension continue, qui survient après de longues périodes d’exposition à des situations de stress permanent et prolongé.

Herbert J. Freudenberger a décrit très justement ce syndrome en prenant comme image un immeuble qui se consume de l’intérieur (to burn, brûler en anglais),  mais qui ne laisse rien paraître à l’extérieur. Les personnes semblent victimes d’incendie, sous la tension produite par la vie dans notre monde complexe, leurs ressources internes en viennent à se consumer ne laissant qu’un vide immense.

En ce sens, le burn out est un stade critique dans l’évolution du stress. Il est alors le dernier recours pour votre esprit et votre corps.

Il est le freinage d’urgence !

Qu’est-ce que le stress ?

Il est important de revenir sur la notion de stress, pour en comprendre le fonctionnement et les mécanismes avant d’arriver au burn out.

Si le stress est bien la cause première du burn out, il faut savoir qu’il est nécessaire et nous permet de réagir face aux menaces extérieures en provoquant la production d’hormones spécifiques dans notre organisme.

Le stress est donc une réaction naturelle, biologique et émotionnelle de notre cerveau en réponse à une agression extérieure. Il nous donne ainsi la possibilité de fuir ou de combattre. C’est pour cette raison qu’il nous est parfois utile.

Si notre corps réagit automatiquement au stress, il faut savoir que nous sommes tous différents face à lui, y compris dans nos réactions pour y remédier,  et qu’il existe un « stress positif » et un « stress négatif ».

Les principaux symptômes du burn out

Dans la prévention du burn out, l’entourage joue un rôle important, il est amené à observer les changements de comportement.

Symptômes physiques

  • Une fatigue persistante, avec des migraines et des pertes d’équilibre, des palpitations.
  • Des douleurs inhabituelles, telles que brûlures gastriques et douleurs articulaires, des problèmes cutanés.
  • Crises de boulimie ou d’anorexie, avec perte ou prise de poids et nausées.
  • Troubles du sommeil.

Symptômes psychologiques et émotionnels

  • Des comportements agressifs, voire violents, crises de nerfs ou de larmes.
  • Un sentiment d’impuissance et de frustration, tendance à l’isolement et à l’indifférence.
  • Sentiments d’insécurité et de culpabilité.

Symptômes intellectuels

  • Difficultés de concentration
  • Pertes de mémoire et oublis fréquents
  • Difficultés à prendre des décisions.

Pourquoi la Sophrologie ?

C’est dans ce contexte que la Sophrologie Caycédienne représente un outil efficace dans la gestion du stress, dans les espaces professionnels ou personnels.

Travaillant sur le corps et sur l’esprit pour rétablir une harmonie entre les deux, la Sophrologie Caycédienne joue parfaitement son rôle de technique d’accompagnement sur le chemin du mieux-être, pour éviter de se couper de son monde intérieur comme du monde extérieur.

En vous incitant et en vous apprenant à faire des pauses régulièrement, à retrouver le calme et à vous recentrer sur vous-même, à réfléchir sur les raisons qui vous font vouloir aller toujours plus vite et plus fort, la pratique de la Sophrologie va vous permettre de prendre du recul sur les situations émotionnellement fortes afin de vous concentrer sur le positif et retrouver une sérénité oubliée.

Le point de départ du burn out étant le développement du stress chronique, la Sophrologie Caycédienne va vous permettre d’adapter votre mode de vie à vos contraintes, tout en prenant compte vos besoins, tant corporels que psychiques.

Bien souvent, il semble impossible de changer les évènements qui arrivent ou notre façon de faire. Une des difficultés est de prendre conscience des causes du stress.

Qu’est-ce que vous aimeriez changer dans votre vie ? Que pourriez-vous aménager, qui vous semble (pour le moment) impossible à changer ?

Lorsque vous aurez identifié ces « pensées parasites », la Sophrologie, qui s’appuie toujours sur le côté positif d’une situation, vous permettra d’éviter que ces idées vous entraînent dans une spirale négative qui ne vous apporte rien de bon.

Si vous ne pouvez pas changer une situation qui ne vous convient pas, il vous est tout à fait possible de changer votre façon de vivre cette situation, car vous en avez forcément les capacités et les ressources.

C’est le moment de voir les choses autrement.
La Sophrologie Caycédienne va vous accompagner dans ce processus libérateur.

Oui, vous pouvez réagir, mais comment ?

Selon vos besoins et vos ressentis :

  • Evacuez les tensions
  • Travaillez sur votre corps
  • Acceptez vos limites
  • Redécouvrez la notion de plaisir
  • Installez le calme et retrouvez votre énergie
  • Apprenez à faire des pauses
  • Sachez prendre du recul
  • Libérez-vous des croyances limitantes
  • Retrouvez la confiance.

« Ne pas déplorer
Ne pas rire

Ne pas détester
Mais comprendre »
(Spinoza)

Avec la Sophrologie, vous pourrez mieux accepter et comprendre le Chemin qui va vous permettre de sortir de la spirale « enfermante » de votre burn out, parce que la Sophrologie passe par la découverte de soi.

Apprenez à vous écouter, tant sur le plan physique que psychique, à vous respecter et vous faire respecter, à connaître vos valeurs et mieux développer vos capacités.

Apprenez à fermer la porte au stress pour l’ouvrir au bien-être, car au fond de vous, vous savez ce qui vous fait du bien et vous avez en vous la possibilité de réagir avant qu’il ne soit trop tard !

Alors OSEZ

CHANGEZ

VIVEZ

Et SOYEZ HEUREUX !!!

" Prévenez le mal avant qu'il n'existe ; calmez le désordre avant qu'il n'éclate."
Lao-Tseu

©sophrologue-marguerittes.fr - 2014 - Mentions légales Création Media Annonces